Comparatif des disques durs, quelle technologie choisir ?

 

Du jour au lendemain, votre ordinateur ne se lance plus, votre disque dur ne répond plus et c'est 10 ans de sauvegardes de fichiers qui viennent de s'envoler en quelques instants. Remplacez votre disque dur régulièrement pour éviter le pire ! Partons à la découverte des technologies qui vous permettent de sécuriser vos données et du même coup, d'améliorer les performances de votre machine.

Selon les statistiques des gestionnaires de datacenters, dans les 4 à 6 ans, environ un disque dur sur deux risque de ne plus fonctionner. Il est vivement conseillé de les remplacer tous les 3 à 4 ans. Cependant, dans la masse de références disponibles : SSD, disques hybrides, disques durs à plateaux magnétiques… difficile de s'y retrouver pour le non-initié. Petit tour d'horizon des technologies pour bien choisir son support de stockage.

Les SSD

Vous avez sûrement déjà entendu parler du SSD (Solid State Drive) ? Contrairement aux disques « classiques » qui équipent nos machines depuis des décennies, ce système est composé de puces à mémoire flash identiques à celles des clés USB. Par conséquent, ils sont silencieux, résistent aux chocs et, surtout, ils affichent des vitesses de lecture et d'écriture qui sont jusqu'à cinq fois plus rapide qu'un disque dur, de 500 à 600 mégaoctets par seconde contre 130 à 160 Mo/s.

Cela devient vite le choix idéal pour faire démarrer son ordinateur en 15 secondes ou pour profiter pleinement des applis et des jeux grâce à une fluidité inégalée. Actuellement, la capacité de stockage se limite à 2 téraoctets (To), et reste hors de prix (environ 800€). Pour une capacité de 512 Go, ce qui est honorable pour faire tourner son système d'exploitation, comptez entre 100€ et 200€.

Autre point sensible lié à cette technologie, l'usure des puces mémoires. En effet, il est nécessaire d'effacer la donnée par une impulsion électrique avant d'en écrire une nouvelle au même endroit, ce qui provoquait une usure rapide du SSD. Les avancées technologiques permettent aujourd'hui de mieux répartir les données sur toute la surface mémoire et autorisent les constructeurs à offrir une garantie de cinq à dix ans, sans prendre de risque.

Les disques durs

Les disques durs ou HDD (Hard Disk Drive), trouvent de moins en moins leur place dans nos appareils mobiles (ultrabook et tablettes) en quête de légèreté, mais résistent encore aux assauts du SSD. Ils sont composés de plateaux magnétiques tournant à des vitesses de rotation entre 5400 tours par minute jusqu'à 15000 tr/min pour les modèles pros. Ils renferment une mécanique de précision qui le rend plus fragile qu'un SSD, car au moindre choc important, ils peuvent devenir inopérants. Même si les constructeurs, peu avares en gros chiffres, annoncent une fiabilité permettant de les faire tourner un million d'heures, soit près d'une centaine d'années !

Ses principaux atouts sont sa grande capacité de stockage : jusqu'à 8 To et son prix : moins de 100€ pour un disque de 2 To. Il devient l'idéal pour stocker et archiver de gros volumes de données (photos, vidéos, … ). Si vous souhaitez un système réactif, préférez une vitesse de rotation minimum de 7200 tr/min. Enfin, il existe des disques optimisés pour les serveurs NAS qui sont certifiés pour fonctionner 24h/24 et 7j/7.

Les hybrides

Appelé SSHD (Solid State Hard Disk), le disque hybride associe une mémoire flash, en général de 8Go, et un disque dur variant entre 500 Go et 4 To, tournant à des vitesses entre 5400 et 7200 tr/min. Le principe du disque hybride est de stocker les données les plus lues dans la mémoire flash. Ils gagnent en temps d'accès et en réactivité, alors que la partie disque dur offre une grande capacité de stockage, tout cela pour un prix sensiblement identique au disque classiques.

Ces disques offrent un bon compromis technologique lors de la lecture de petits fichiers ou du lancement du système d'exploitation. Cependant, oubliez ce gain de performance lorsqu'il s'agit de lire des fichiers volumineux tels que des vidéos HD. Le rapport coût/performance de ce type de disque est assurément un bon choix lorsqu'il s'agit de booster une machine quelque peu vieillissante.

Le choix Performance / Coût

En conclusion, si vous souhaitez un disque rapide, optez pour le SSD. Les modèles hybrides offriront une nouvelle jeunesse à votre ordinateur couplée à une grande capacité de stockage. Quant au HDD, vous pourrez compter sur lui pour obtenir une très grande capacité à très faible coût (env. 0,4 ct/Go).

On ne vous le dira jamais assez, mais avant qu'une panne matérielle occasionne la perte de vos données, pensez à effectuer des sauvegardes régulières.

Laisser un commentaire