Vos photos de vacances ou vos dossiers professionnels sont stockés sur votre Macbook Air, mais celui-ci ne donne plus de signe de vie ? Votre support de stockage est peut-être défaillant. Il existe heureusement différentes manières de tenter de récupérer les données du disque dur SSD.

Aujourd’hui, les performances des disques durs SSD (Solid State Drive) ont fait leurs preuves et ont séduit les utilisateurs qui avaient l’habitude des disques durs traditionnels HDD. Ces lecteurs à semi-conducteur sont plus rapides, consomment moins d’énergie et ont une durée de vie plus longue. Ils ne disposent pas de pièces mobiles, mais sont directement intégrés à la carte mère des MacBook Air et des MacBook Pro, ce qui améliore les performances des produits Apple. L’absence de composants mécaniques évite les pannes d’usure ou mécaniques, mais des dysfonctionnements peuvent tout de même avoir lieu et la technologie moderne des SSD induit de nouveaux problèmes en cas de perte de données.

Vous trouverez ici quelques conseils pour maximiser vos chances de pouvoir récupérer les données stockées sur un disque dur SSD de MacBook Air. 

Quels sont les facteurs susceptibles de causer une perte de données sur un disque dur SSD ?

Le disque SSD est composé de cellules de mémoire où sont enregistrées les données. Contrairement aux disques durs HDD qui peuvent émettre un bruit lorsqu’ils tombent en panne, le disque dur SSD reste silencieux. Il n’est parfois possible de constater un problème que face à des messages d’erreur ou face au ralentissement de l’ordinateur Mac. Plusieurs facteurs sont susceptibles de causer la perte de données du disque, dont les plus courants sont : 

Diverses raisons peuvent donc être à l’origine d’une perte de données, et l’issue est différente selon le type de suppression. 

Comment récupérer vos données ?

Vos fichiers sont toujours présents dans votre Corbeille

Si vous avez simplement supprimé un fichier de votre MacBook Air et qu’il est toujours dans votre Corbeille, récupérez vos données facilement et réintégrez-les dans votre Finder. 

Vous avez supprimé vos données manuellement ou avez vidé votre Corbeille

Il devient plus compliqué de récupérer un fichier lorsque vous avez supprimé vos données de manière définitive du SSD, notamment avec la combinaison de touches Option + Command + Delete.

La possibilité de récupérer des fichiers diminue si la fonction TRIM est activée, et elle l’est souvent par défaut. Cette fonction supprime les caractères invisibles et effacera vos fichiers lorsque le MacBook Air se mettra en veille, pour avoir un processus de lecture et d’écriture plus rapides. Dans ce cas, seul un professionnel pourra vous aider.

Votre MacBook Air a subi l’attaque d’un virus

Dans le cas d’une attaque de virus, les périphériques de votre Mac seront altérées et vous ne réussirez plus à ouvrir vos fichiers touchés. Il existe différents types de virus et, dans la panique, vous risquerez de ne pas procéder de la bonne manière. Le plus simple est de s’adresser à un spécialiste cette fois encore : un professionnel de Chronodisk dispose des connaissances et compétences spécifiques et pourra optimiser les chances de pouvoir récupérer les données.

Quelques techniques pour tenter de récupérer vos données

Si la fonction TRIM n’est pas activée, le lecteur n’aura pas supprimé les informations existantes et l’intervalle sera assez grand pour envisager une récupération de disque. Il est possible d’utiliser un logiciel de récupération de données, capable de scanner votre disque dur Mac pour voir quelles données ont été perdues. Cela fonctionne aussi si votre MacBook ne s’allume plus : vous pourrez utiliser un logiciel ou encore créer un disque de démarrage permettant de réparer le système. Si vous avez choisi le meilleur logiciel possible, mais que la récupération ne fonctionne pas, vous pouvez faire une mise à jour de l’ordinateur : cette technique résoudra peut-être le problème. Enfin, s’il s’agit d’une panne au niveau des cellules de mémoire et que votre périphérique de stockage est en lecture seule, vous pouvez copier son contenu pour le sauvegarder ailleurs : c’est la technique du clonage. 

À noter que lors d’une surtension ou une chute, seul un professionnel pourra tenter de récupérer vos données.Il existe donc différentes manières de récupérer les données perdues de votre disque dur SSD sur un MacBook Air. Il faut cependant faire attention : de mauvaises manipulations peuvent entraîner une perte totale des fichiers alors même qu’il était possible de les récupérer. Un professionnel reste à votre disposition pour vous aiguiller et sera le plus à même de procéder à la récupération de vos fichiers de votre disque dur interne pour permettre d’en récupérer la majorité.

Hantise de tous les utilisateurs d’un ordinateur, la perte de ses données est une véritable catastrophe. Parce que des informations sensibles et personnelles sont enregistrées sur l’ensemble des périphériques de stockage, la suppression de fichiers entraine des pertes matérielles et financières importantes.

Clés USB, disques SSD, cartes mémoires ou disques durs externes : vos supports de stockage peuvent être infectés par un virus ou être corrompus. Un logiciel de récupération des données est alors indispensable afin de récupérer vos fichiers et surtout qu’ils ne tombent pas entre de mauvaises mains.

Pourquoi utiliser un logiciel spécialisé dans la récupération ?

Progressivement remplacés par les SSD, les disques durs HDD classiques se trouvent encore installés dans de nombreux PC. Bien plus rapides grâce à des temps d’accès largement raccourcis, les disques durs SSD bénéficient aussi d’une plus grande résistance aux chocs et aux vibrations. Leur durée de vie est également nettement supérieure à celle des disques durs HDD, car ils sont dépourvus de pièces mécaniques.

Cependant, votre matériel n’est pas à l’abri d’une mauvaise manipulation et il peut arriver que dans le pire des cas vos fichiers disparaissent ou soient supprimés. Suite à un formatage intempestif, une panne, un bug, un problème de partition ou une attaque de hacker, cette perte est un vrai choc pour vous ! Afin récupérer vos données perdues, il existe heureusement un logiciel de récupération capable de récupérer vos fichiers.

Très souvent en version gratuite, un tel type de programme dédié à la récupération peut vous aider à récupérer vos fichiers supprimés. Images, vidéos, musiques, photos ou documents : ces logiciels sont performants et requièrent peu de connaissances techniques. À titre indicatif, voici quelques exemples de programmes disponibles sur Windows ou Mac et capables de récupérer les données perdues.

Quels sont les meilleurs logiciels de récupération ?

Un logiciel simple à prendre en main

Tous dotés de leurs avantages et inconvénients, ces logiciels récupération de données SSD disposent sensiblement des mêmes paramètres et fonctionnalités. Au cas où vos fichiers n’ont pas été déplacés dans la corbeille ou dans un répertoire oublié, vous pouvez tout d’abord effectuer une simple recherche. Si après cela vous constatez que vos données ont bel et bien été supprimées et effacées définitivement, alors un logiciel récupération de données sur SSD est à envisager.

Un scan complet et d’une durée variable en fonction de la taille de votre disque dur est d’abord effectué par le programme. En optant pour un logiciel de récupération de données sur SSD fiable et sûr à choisir dans la liste, vous avez toutes les chances de récupérer des fichiers supprimés et que vous pensez perdus à jamais. En cas de panne matérielle et si vous constatez que votre disque dur ne s’affiche qu’en lecture seule, c’est peut-être un problème de mémoire au niveau des cellules.

Là aussi un logiciel récupération des données SSD avantage tous les utilisateurs. Lorsque vous ne pouvez pas écrire sur le disque ou enregistrer des fichiers, le programme peut par contre cloner votre périphérique et effectuer une récupération de disque. En copiant/collant tout le contenu de celui-ci, le logiciel de récupération peut enregistrer des fichiers sur d’autres périphériques de stockage.

Savoir se prémunir des virus et des pannes

Lorsque vous connaissez les fichiers supprimés par erreur ou à cause d’un virus, un scan avec filtre vous épargne du temps. Dans le cas contraire, un scan complet vous indique à la fin quelles sont ces données récupérables. Dans le but de vous prémunir d’une perte de vos documents, des sauvegardes régulières sont impératives pour une récupération facile.

De même, ces programmes et logiciels récupération des données SSD disposent de protections de sécurité supplémentaires. Si votre antivirus doit régulièrement être mis à jour afin d’éviter les intrusions néfastes comme les malwares, ransomwares, adwares, spywares et autres programmes malveillants : un nettoyage complet de votre PC et de ses systèmes de fichiers est impératif. Fichiers corrompus, défaillances du système ou ralentissements de l’ordinateur : les virus sont un véritable fléau pour votre disque dur.

En cas de panne matérielle et si votre PC ne démarre plus, il est peut-être temps de faire appel à des professionnels de l’informatique pour récupérer les fichiers. Il est aussi possible que malgré vos efforts, un logiciel récupération des données SSD ait échoué dans sa tentative de récupérer des fichiers perdus. Là aussi, seul un spécialiste est à même d’analyser ce qu’il s’est vraiment passé sur votre ordinateur et quels types de fichiers sont infectés.

Les SSD gagnent en popularité ces jours-ci en raison de leur vitesse dans les traitements et de leurs capacités de démarrage rapide. Mais comme les disques durs courants, ils sont également sujets à différents types de dommages. Si un SSD meurt d’une manière ou d’une autre, les conséquences peuvent être catastrophiques. Voici quelques astuces pour récupérer des données sur les SSD morts ou HS.

Est-il possible de récupérer vos données sur un SSD HS ?

Contrairement aux disques durs traditionnels, les SSD ne sont pas sensibles aux pannes mécaniques ou aux dommages dus à un choc ou une chute soudaine. Cependant, un SSD peut échouer en raison de dommages physiques ou d’erreurs électroniques, mais les chances sont faibles.

Les SSD échouent généralement en raison d’erreurs de disque causées par les problèmes suivants :

Bien qu’il n’y ait pas de moyen facile de récupérer les données d’un SSD HS en raison de dommages électroniques ou physiques, vous pouvez récupérer les données d’un disque dur défaillant à l’aide d’un logiciel de récupération de données. Vous pourrez les récupérer soit sur ce disque ou sur d’autres supports de stockage.

Les méthodes pour récupérer vos fichiers sur un SSD endommagé

Voici les étapes pour récupérer les données d’un SSD HS, qui n’est pas détecté ou accessible, est devenu RAW, est inaccessible en lecture écriture ou à des partitions manquantes.

Étape 1 : Ne formatez pas et n’essayez pas de réparer

Un SSD logiquement hs qui devient RAW ou inaccessible peut être corrigé par formatage. Mais cela peut entraîner une situation de perte de données permanente, au-delà de la portée de la récupération de données. Ainsi, il est recommandé de ne jamais formater un disque dur corrompu, même si Windows vous invite à formater le disque. N’essayez pas non plus de réparer un disque dur SSD en panne logique à l’aide de Windows ou d’un outil de gestion de disque dur externe tiers.

Étape 2 : Attribuer une lettre de lecteur

Si le disque n’est pas visible dans l’explorateur de fichiers, attribuez une lettre de lecteur via l’outil de gestion des disques. Les étapes sont les suivantes,

Vous devrez voir une invite demandant de formater le disque après avoir attribué une lettre de lecteur, cliquez sur ‘ Annuler. ‘

Étape 3 : Effectuez une récupération du disque tombé en panne à l’aide d’un logiciel.

Une des meilleures manières de récupérer des données d’un disque dur SSD HS est d’utiliser un logiciel de récupération de données sur un SSD autre que celui proposé par votre système d’exploitation. Plusieurs logiciels accomplissant cette fonction existent sur le marché. Vous en trouverez des payants comme des gratuits, mais la plupart du temps, vous devrez payer pour obtenir le service escompté : recouvrer vos données personnelles. Il est d’ailleurs évident que les outils payants vous donneront un meilleur résultat. Nous vous recommandons Hexascan car c’est le seul à avoir un support technique en France.

Toutefois, si vous ne disposez pas d’un budget suffisant, utilisez un logiciel gratuit. Il existe également des solutions gratuites plutôt efficaces. Vous pouvez donc les télécharger et les installer gratuitement sur votre ordinateur. Vous trouverez ici certaines des étapes à suivre pour récupérer vos données sur un ordinateur Windows. Tout d’abord, vous devez sélectionner le mode « Récupération de fichiers supprimés » pour commencer à récupérer les fichiers de données. Ensuite, il vous suffit de sélectionner le disque HS et de cliquer sur le bouton « Démarrer » pour lancer l’analyse des données et fichiers perdus. Le logiciel que vous avez choisi commencera à analyser les données perdues du disque. Si vos fichiers sont introuvables après la première analyse, vous devez analyser en choisissant le mode « Analyse approfondie » qui fera une recherche avancée de fichiers sur le périphérique de stockage.

Faire recours à l’outil de Windows CHKDSK

CHKDSK est un programme qui est intégré aux ordinateurs fonctionnant sous Windows. Cet utilitaire gratuit qui peut être utilisé pour réparer un disque dur classique. Il est plus utile dans des cas tels que l’incapacité à accéder aux données lorsque votre disque dur est corrompu. Voici la procédure à suivre pour récupérer les données d’un disque dur HS à l’aide de CHKDSK :

Cependant, cet utilitaire ne dispose pas d’une interface conviviale, car tout se fait dans l’invite de commandes. Vous pourrez voir des informations sur le disque et si possible les fichiers, mais aucune possibilité de prévisualisations ou de sélection.

Ainsi donc, il est bien possible de faire une récupération de vos informations lorsque votre disque SSD est défectueux. Mais il est préférable de confier cette tâche à des professionnels pour ne pas risquer de tout perdre. Chez nous, vous obtiendrez le meilleur service à un prix alléchant.

Sans le faire exprès, vous avez cliqué sur l’icône « formater » de votre ordinateur et oups, toutes les données du disque dur SSD ont disparu. Or, ces données perdues sont plus que précieuses, et vous devriez essayer de les récupérer. Évidemment, si vous avez l’étoffe d’un petit génie informatique, ce serait possible. Découvrez comment faire pour la récupération de données. Sinon, il est préférable de confier cette tâche délicate à un professionnel. 

Comprendre le formatage 

Le formatage consiste à un stockage de données via un système de fichiers sur un périphérique en vue d’une lecture par d’autres équipements. Une fois que le disque est formaté, les fichiers sont stockés sur un système pour être reconnus ultérieurement, d’où la data recovery tout à fait possible. 

Lors du formatage, un disque dur crée un espace de sauvegarde de fichiers perdus et de dossiers. Ainsi, au cours du processus, tous les fichiers et structures précédentes seront supprimés par l’appareil. En cas de formatage accidentel sur le support de stockage en général, et sur le SSD en particulier, il ne sera plus possible d’accéder aux fichiers, mais ces données y existent toujours. Cependant, les données du SSD fraîchement formaté restent invisibles et non disponibles à la consultation jusqu’à ce qu’une autre écriture les écarte définitivement. Bref, tant que le SSD formaté n’a pas été utilisé, les données sont récupérables. Sinon, étant donné l’évolution technologique, des logiciels sont maintenant disponibles pour récupérer ses fichiers sur des périphériques de stockage formatés. 

Quelques conseils pour préserver ses données après un formatage de SSD 

La récupération après formatage est une tâche assez difficile, tout en étant délicate. La meilleure option consiste à faire appel à un professionnel. Le cas échéant, suivez les étapes à la lettre pour y arriver. Il est nécessaire de prendre des précautions de sécurité, notamment dans le cas où vous souhaitez vous charger de récupérer vos fichiers. 

Et voilà les étapes à réaliser pour éviter la perte de données en cas de formatage accidentel : 

Ensuite, pour la data recovery, voici les démarches à faire : 

Pour récupérer les données dans un SSD, il est primordial de s’assurer de choisir un emplacement différent du périphérique affecté pour les stocker. Outre cela, le système de fichier de l’unité de stockage d’accueil des fichiers récupérés doit être déterminé. Effectivement, ces données peuvent être différentes en fonction de la plateforme d’utilisation. Cela résulte du fait que chaque plateforme a un système d’exploitation compatible (FAT32 ou NTFS pour Windows, EXT3 ou EXT4 pour Linux, HFS pour Mac OS X). En cas de doute, la meilleure option consiste à utiliser FAT32, un système largement compatible, mais avec une capacité d’accueil de seulement 4 GO. Après la récupération, soyez rassuré que vous puissiez utiliser votre support de stockage formaté. Sinon, faites appel à un professionnel pour plus d’assurance. 

La récupération sur le SSD 

Concernant la récupération proprement dite, il convient de préférence de la confier aux experts. Cela représente une option pour garantir l’intégrité des fichiers récupérés. Toujours est-il que les démarches sont les suivantes : 

Au début du processus, le logiciel procède au scan avant de lancer la récupération. Vous récupérerez vos fichiers non corrompus qui s’afficheront dans une nouvelle fenêtre. Il vous reste à les sélectionner puis les enregistrer sur un nouveau support de stockage

Se rapprocher des professionnels pour récupérer des données d’un disque récemment formaté 

Après un formatage, qu’il soit accidentel ou volontaire, la data recovery est possible sur un support sain. En cas de disque dur endommagé, cela devient plus compliqué de récupérer et de retrouver ses précieux fichiers. Voilà une des raisons pour laquelle nous recommandons toujours de confier cette tâche difficile à un professionnel pour un data recovery à partir d’un SSD que vous avez accidentellement formaté. Expert en la matière, il saura diagnostiquer le SSD avant de réaliser un traitement de qualité pour récupérer des fichiers supprimés.

Cloner un disque dur sur un SSD n’a rien de difficile, même si vous n’avez pas de grande connaissance dans le domaine. L’opération consiste à transférer des données sauvegardées d’un support de stockage à un autre. Quelle que soit la raison pour laquelle vous souhaitez copier vos fichiers importants, vous devez vous assurer que cela se passe sans danger pour ces derniers. Voici comment faire pour effectuer une copie conforme de votre unité de stockage.

Cloner un disque dur : qu’est-ce que c’est?

Comment cloner un disque dur ? Comme nous l’avons précédemment mentionné, l’opération consiste à faire une copie conforme de toutes les informations contenues dans ce support, et de les sauvegarder vers un autre emplacement de votre choix. Vous pouvez réaliser cette migration sans avoir à réinstaller tout votre système. Pour que cette procédure fonctionne parfaitement, vous devez avoir un espace de stockage conséquent.

Pourquoi cloner un disque dur vers un SSD ?

Comment se passe le clonage ? C’est un moyen idéal pour sauvegarder des fichiers afin de les récupérer en cas de panne de votre support principal. Cette technique est utilisée par de nombreux informaticiens pour réduire les problèmes liés à la gestion des données. Elle permet d’avoir accès à toutes vos informations en très peu de temps, lorsque vous en avez besoin. Pour réaliser cette opération, vous devez prendre en compte plusieurs critères.

Critères à vérifier avant de cloner un disque dur vers un SSD.

Avant de commencer le clonage, voici ce que vous devez faire :

Vous souhaitez savoir comment cloner votre disque dur sur un SSD? Voici la procédure à suivre.

Comment cloner votre disque dur sur un SSD ?

Vous souhaitez savoir comment cloner votre disque dur sur un SSD ? Vous devez utiliser un logiciel de clonage pour effectuer la besogne. Dans certains cas, les logiciels de clonage sont fournis sur les SSD. Ces utilitaires vous offrent la possibilité de disposer gratuitement des outils pour faciliter votre clonage. 

Dans le cas où le logiciel n’est pas intégré à votre support de stockage, vous pouvez en télécharger un.

Aomei Backupper

C’est un logiciel qui propose plusieurs types de sauvegarde des données. Aomie Backupper permet de sauvegarder tout le contenu d’un disque dur. Que ce soit des fichiers, des programmes, un système d’exploitation, le logiciel conserve une copie sécurisée de vos fichiers sur le support externe de votre choix. Voici comment l’utiliser :

Acronis True Image

Acronis True Image est une référence en matière de clonage de disque. Son interface simple permet de programmer des sauvegardes et de les restaurer en un clic. Avec le logiciel, vous pourrez également faire une copie automatique et régulière de vos fichiers. L’application vous donne la possibilité d’accéder à ces derniers depuis plusieurs terminaux.

Voici comment faire un clonage de disque dur sur un SSD avec Acronis True Image :

Plusieurs autres applications et logiciels de clonage vous permettent de dupliquer votre disque dur. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer :

Maintenant, vous savez comment cloner un disque dur sur un SSD. C’est une procédure simple qui s’effectue en quelques étapes. Grâce à un logiciel de clonage, vous n’aurez plus de souci à vous faire. La migration de vos données à l’aide de cet outil est garantie et sécurisée. En plus, les pertes de données sont réduites. Si vous avez plutôt perdu vos fichiers, vous pouvez contacter notre agence de récupération de données pour un service rapide et efficace. Quelle que soit la nature de la panne, nous réussissons à satisfaire votre besoin de restauration.

Bien que les disques durs externes SDD présentent bien des avantages par rapport aux HDD internes traditionnels, le risque de panne, de chute ou d’erreurs malencontreuses n’est pas à exclure. Tout espoir de récupérer vos données est-il alors perdu ? Heureusement, il existe de nombreuses solutions afin d’éviter la catastrophe.

Les différentes causes d’une panne d’un disque externe SDD

La panne physique, matérielle

Supérieurs aux disques durs mécaniques traditionnels à bien des égards, les SDD externes, connectés à vos ordinateurs portables ou utilisés pour la sauvegarde de données, ne sont pas parfaits et peuvent rencontrer, eux aussi, quelques soucis. Les systèmes SDD utilisent les mémoires flash, comme la clé USB ou la carte mémoire notamment, afin de stocker les données et d’y accéder de façon instantanée. Ils sont plus rapides, plus robustes, plus silencieux et le risque de panne est moins important que chez le disque dur mécanique. Cependant, le risque de panne est bien réel dans les cas suivants :

La panne logique

Qui n’a jamais fait de fausse manipulation ? Évidemment, nous restons des êtres humains et personne n’est infaillible. Si tel est votre cas, cette panne est moins grave et récupérer vos fichiers perdus sera probablement moins difficile, car le disque dur continue de fonctionner. La panne logique arrive ainsi très souvent de façon accidentelle, de la manière suivante :

Comment récupérer les données perdues ?

Les logiciels pour récupérer les données

En cas de perte inopinée de vos datas, fichiers multimédias, photos, vidéos, documents, une multitude de logiciels existent pour la récupération de ce type de fichiers, payant ou non. Évidemment, ils sont plus ou moins efficaces et ne garantiront pas toujours une récupération totale de vos fichiers perdus. Cependant, dans la majorité des cas liés à une panne logique imputée à une erreur humaine, un recouvrement important est quasiment garanti. En effet, le disque dur externe sdd fonctionne toujours, et une analyse en laboratoire n’est pas forcément indispensable. En effet, les données perdues ne le sont pas réellement et sont toujours présentes physiquement sur votre disque dur SDD externe. En cas de réinscription de nouvelles données sur celui-ci, récupérer vos fichiers s’avérera plus difficile, mais pas impossible et cela dépendra également du logiciel choisi. Les logiciels gratuits peuvent être efficaces selon l’étendue des dégâts, en voici quelques-uns :

Si cela ne marche pas pour vous, des logiciels payants, plus puissants, existent également et vous permettront de retrouver les fichiers supprimés récalcitrants, citons parmi eux :

Faites appel à un professionnel de la récupération de données

La solution logicielle n’est pas parvenue à vous sauver la mise et s’est avérée inefficace ? Le problème est sans doute plus profond et la panne est sans doute d’ordre physique, mais rassurez-vous rien n’est perdu. En effet, si vous souhaitez impérativement récupérer vos fichiers effacés, il vous faudra faire appel à une équipe d’experts, capables de déterminer les causes précises de la panne. Demandez une analyse gratuite de votre disque SSD externe, Chronodisk prend en charge l’analyse de celui-ci dans son laboratoire de service de récupération grâce à son expertise.

Conclusion

La perte de vos datas personnelles peut avoir des causes multiples. Qu’elle soit due à une erreur de votre part ou à une défaillance mécanique, des solutions existent pour vous éviter de cruelles désillusions. Concernant les fichiers effacés que vous souhaiteriez récupérer, tels que des vidéos, photos ou documents, la récupération sera plus ou moins aisée avec l’aide d’un logiciel de récupération, plus ou moins puissant, surtout si vous n’avez rien réinscrit dessus après effacement. Dans le cas contraire ou si votre disque dur sdd externe ne fonctionne plus après une chute, une surtension ou simplement une usure, l’appel au service d’un professionnel de récupération va s’avérer indispensable.

Samsung a dévoilé, au CES 2020 à Las Vegas,  le T7 Touch, un nouveau disque SSD portable externe avec lecteur d’empreintes digitales intégré pour sécuriser vos données.

Un lecteur SSD nomade hautement sécurisé

Avec le tout nouveau Samsung, plus besoin de se soucier de la sécurité de ses données. (ou presque 🙂 on peut être victime d’un faux pas, mais no soucy, Chronodisk est là pour vous aider à les récupérer) ! En effet cette bête de courses est équipée d’un lecteur d’empreintes digitales, ainsi que d’un système de cryptage matériel AES 256 bits avec protection par mot de passe pour mieux sécuriser vos précieuses données.

Roderick Niehorster, Product Manager, Memory Business chez Samsung Benelux déclare que « Les personnes qui se déplacent constamment pour leur travail, leurs loisirs ou autres projets souhaitent emporter leurs contenus en toute sécurité. Leurs données sont désormais sécurisées grâce à la fonctionnalité de reconnaissance d’empreintes digitales du SSD externe, qui offre également les meilleurs taux de transfert du secteur sous une forme compacte ».

Seul le propriétaire du T7 Touch pourra rapidement déverrouiller son SSD d’une simple pression du doigt. Un indicateur lumineux « Motion LED » aidera à savoir d’un coup d’œil si le lecteur est verrouillé ou déverrouillé. Bien que ce SSD soit équipé d’une option de sécurité biométrique, il est capable d’enregistrer  jusqu’à quatre empreintes digitales différentes. Une fonction bien pratique pour partager le lecteur avec sa famille ou avec ses collègues de travail.

Des performances techniques hors-normes

Dernière entrée de la gamme de SSD portables T-series et successeur du T5, le T7 offre une vitesse de lecture plus rapide ainsi qu’un plus grand espace de stockage. Le T7 Touch sera disponible en noir ou argent avec des capacités de stockage de 500 Go, 1To et 2 To pour répondre à tous les besoins d’utilisation. Avec une vitesse d’écriture, (grâce au connecteur USB 3.2 de deuxième génération pour une connectivité 10Gbps), allant jusqu’à 1 Go/s, et une vitesse de lecture de 1,05 Go/s annoncées par Samsung, le T7 est 2 fois plus rapide que son prédécesseur le T5. Il est même quasiment dix fois plus rapide qu’un disque dur externe classique, de quoi réjouir les plus impatients. Qui n’a pas pesté plus d’une fois en attendant la fin d’un transfert de données qui ne semble jamais vouloir se terminer !

SSD T7 touch avec boîtier noir ou argent

En plus de ces performances techniques, le SSD T7 Touch est disponible dans un élégant boîtier en aluminium, noir ou argent. Avec sa taille de 85 x 57 x 8.0 mm et son poids de 58g il tient dans le creux de la main, on pourra facilement le glisser dans la poche de sa veste ou celle de son pantalon. Et pour ne rien gâcher il est d’une robustesse sans égale, d’après Samsung, il résiste à une chute de deux mètres ! Ce n’est donc pas pour rien que l’esprit d’innovation du T7 Touch de Samsung a été distingué à l’occasion des CES 2020 Innovation Awards.

Disponible dès février (la semaine prochaine !)

Et pour ne rien gâter, le nouveau Samsung Portable SSD T7 Touch Côté sera disponible dès février chez vos fournisseurs préférés, plus qu’une semaine à attendre !  Compatible avec les systèmes d’exploitation Windows, Mac et Android, il est annoncé aux prix conseillés de 169,99 € pour la version 500 Go, 249,99  pour le 1 To et 459,99 € pour le modèle 2 To. Garanti 3 ans, il sera livré avec un câble USB Type-C vers Type-C et un câble USB Type-C vers Type-A pour une connectivité plus efficace.

À noter qu’une version sans le lecteur d’empreintes digitales est également prévue pour le mois de mai.


Le disque SSD, un support de stockage rapide et résistant.

Le disque SSD a la particularité d’utiliser des puces mémoire flash comme les clés USB et non pas un plateau rotatif à surface magnétique comme les disques durs. Les supports de stockage à technologie flash se font de plus en plus nombreux et de plus en plus accessibles.

Avec une espérance de vie durable (d’environ cinq ans si l’usage est fréquent sans être trop intensif), c’est un matériel électronique très réactif, beaucoup moins gourmand en énergie que le disque dur traditionnel et avec un démarrage et lancement du système d’exploitation et des programmes ultra-rapide. Sur un disque dur, la vitesse de lecture avoisine les 50 à 100 Mo par seconde, tandis que sur un SSD elle se situe entre 300 Mo/s pour les disques d’entrée de gamme et jusqu’à 3000 Mo/s pour les plus performants. Le disque SSD dispose aussi d’une meilleure fiabilité (au chocs physiques notamment) en comparaison du disque dur traditionnel. Il est par ailleurs très pratique de par sa petite taille (format 2.5 pouces).

La principale différence entre le disque dur traditionnel et le disque SSD est que ce dernier ne contient pas de pièces mobiles pour le stockage des données. Par conséquent, la vitesse de lecture est plus rapide et il a l’avantage de faire peu ou pas de bruit par rapport à son prédécesseur.

Certains SSD deviennent un barrage à la récupération de données

Résultat de recherche d'images pour

Mais ne vous y trompez pas ! La récupération des données sur un SSD peut s’avérer beaucoup plus laborieuse et incertaine que sur un disque dur mécanique. En particulier si une panne électronique ou une toute petite surtension intervient pendant le fonctionnement du support. Pas besoin d’une salle blanche pour démonter et traiter un disque SSD, c’est donc moins cher me direz-vous pour récupérer les données ? Hé bien non ! C’est même le contraire, car cela nécessite énormément de temps ingénieur : chaque puce mémoire d’un SSD doit être dessoudée une à une à l’infrarouge (il y en a souvent 8 par face, comptez donc 16 puces mémoire Flash pour un disque 128 Go par exemple), et c’est ensuite que le casse-tête peut commencer. Il s’agit de retrouver l’ordre d’entrelacement des 8 ou 16 puces en RAID5 comme s’il s’agissait d’un serveur RAID en 8 ou 16 disques. Un travail de Titan.

Dans certains cas, que nous rencontrons de plus en plus fréquemment chez Chronodisk, la récupération des données devient carrément impossible en raison de l’architecture même de montage du support SSD :

En bref, si vous voulez néanmoins vous essayer au SSD, pour démarrer un ordinateur 10 fois plus rapidement qu’avec un disque dur classique, alors nous vous conseillons de conserver un deuxième disque dur mécanique pour y stocker avec plus de fiabilité vos données de travail. Privilégiez les contrôleurs Marvell, Intel et Samsung… C’est rarement écrit sur la boite du disque SSD ou Sata rotatif que vous achetez, il faut aller dénicher les spécifications du produit en ligne, sur le site du fabriquant, pour obtenir ce genre d’informations. Mais vous l’aurez compris nous vous déconseillons le contrôleur Sandforce.

Si vous voulez en connaitre davantage sur les SSD et découvrir son cœur de fonctionnement, nous avons sélectionné sur notre chaîne Youtube consacrée à la Récupération de données la vidéo experte suivante :

Source photos : FlashData